Clara, créatrice de The Orfée Mousery :

« La première portée est née à l’élevage en 2013, à l’époque le projet était encore un peu flou, j’avais dans l’idée de travailler  en priorité la santé et le caractère, les choix de couleur / types de poils se sont définis un peu plus tard. Mon objectif principal est d’apporter à mes souris des conditions de vie adaptées, afin qu’elles soient en parfaite santé physique et mentale avant toute chose.

J’ai commencé par le travail du longhair (angora), avec pour objectif d’obtenir des belles souris bien typées (selon le standard de L’AFRMA ) et avec le poil le plus long possible .

Évidement les améliorations sont toujours possibles mais au bout de 3 ans j’ai estimé que mon travail du longhair était bien avancé et que je pouvais m’élargir sur d’autres axes. J’ai donc débuté le travail du marquage pointed (siamois et himalayen principalement ), avec toujours dans l’idée de continuer le longhair, j’aimerai d’ici un an avoir de belles siamoises longhair !

J’ai également commencé une lignée rosette qui démarre fort puisque les mâles de la première portée 100% rosettes sont partis chez un grand éleveur hollandais, j’ai donc de grandes chances de récupérer bientôt des jeunes des ces deux mâles. En parallèle j’ai aussi du texel (longhair frisé pour faire simple) de temps en temps sur quelques portées.

Mes souris vivent dans une pièce qui leur est totalement dédiée, d’environ 15m2, avec eau , électricité , isolation et chauffage. Cette pièce est attenante à la maison mais il faut passer par le garage pour y accéder, elle dispose aussi d’un « sas » d’entrée qui me sert à la fois d’espace de stockage et de zone de quarantaine si besoin. Ainsi l’élevage fait partie intégrante de mon quotidien sans pour autant empiéter sur la vie de la maison et notamment sans gêner mon conjoint qui est malheureusement allergique aux souris et rats. Les mâles disposent de cages faites maison de 5000cm2 au sol, les femelles  sont dans un grand terrarium de 200/50cm, les jeunes en sevrage et femelles gestantes ou allaitantes sont dans des bin cages. Tous sur litière de cellulose , lin et foin .

Ils sont alimentés avec un mélange de graines très varié, d’une composition adaptée à leurs besoin et ont des fruits ou légumes frais plusieurs fois par semaine. Tous disposent de roue / cabane / jouets et hamac. Les jeunes quittent l’élevage après leur sevrage et après avoir validé avec l’adoptant les futures conditions de vie de la souris, il m’arrive souvent de refuser des adoptions, je suis très pointilleuse sur le bien être de mes souris à la maison donc il va de soit que je le suis avec les adoptants. »

Venez rencontrer Clara sur son stand pour en savoir plus sur les souris domestiques et son travail en tant qu’éleveuse ! 🙂